l'art de penser ensemble l'art de penser ensemble

 

 

 


Bienvenue sur synoos.fr

"À ceux qui descendent dans les mêmes fleuves surviennent toujours d'autres et d'autres eaux".

Héraclite

 

Dernière publication :

Le handicap a sa place couverture

 

Plus d'info :iconepdf flyer de présentation du livre le handicap a sa place

ou sur le site des
Presses universitaires de Grenoble

 

 

 

Synoos aussi sur viadéo et sur

linked in

 

formations

L'essentiel

Les formations de la rubrique « des clefs pour comprendre » proposent d'élucider ensemble des thématiques importantes et complexes qui traversent le travail social.

rond

OBJECTIF : Développer une connaissance approfondie d’un axe majeur de l’action social, l’autonomie.


L'autonomie comme soi disant

Le sens commun virevolte entre autonomie et dépendance comme si l’un était l’envers de l’autre. L’autonomie est alors considérée comme la capacité à agir par soi-même quand la dépendance exige l’intervention d’un tiers pour la réalisation d’activités habituellement dévolues à la personne elle-même.

Dans ce schéma simplifié d’une problématique complexe, il y aurait des personnes autonomes, généralement les adultes, et des personnes dépendantes, les jeunes enfants et les personnes âgées ou handicapées. Admettons-le, cette version des faits arrange tout le monde.

Pourtant cette dichotomie autonomie / dépendance, qui traverse l’action sociale (et la problématique du 5ème risque !), se doit d’être interrogée, car méconnaître les ressorts de l’autonomie conduit souvent à une accentuation de la dépendance, c’est-à-dire à une action sociale qui manque son but.

Les frontières de l’évidence doivent se déplacer par une compréhension plus fine de l’autonomie, de ses enjeux et de ses implications. En abordant l’autonomie non plus seulement au plan de l’agir, mais sous l’angle de la définition de soi, l’inverse de l’autonomie n’est plus la dépendance, mais le fait de vivre sous la tutelle d’un autre, d’un aidant, d’un éducateur, d’un service.

La norme d’autonomie qui hante les sociétés modernes conduit sur de fausses pistes gommant le rapport complexe qui unit individu et société, liberté et conditionnement social. Le souci gestionnaire, celui qui mesure la dépendance à l’aide de grilles, produit des dérives dommageables.

Un travail sur la question de l’autonomie peut rejoindre la notion d’empowerment, dès lors qu’il s’agit de retrouver le pouvoir d’être le vecteur principal de sa propre trajectoire. La réflexion sur l’autonomie peut conduire à revisiter les pratiques et donc à concevoir de nouveaux outils au service d’une action sociale moins normalisatrice et plus émancipatrice. Encore faut-il le vouloir.

Les modalités de formation :

Nos propositions s’adaptent aux publics concernés, en fonction de la familiarité plus ou moins grande avec les notions abordées, du temps alloué, des attentes et besoins des établissements. D’une vue générale à un approfondissement de la question, nous pouvons décliner la thématique en autant de formulations pertinentes au regard de vos activités.

La forme de notre intervention peut aller de la conférence-débat devant un large public à un travail sous forme d’ateliers en petits groupes. Dans tous les cas, il s’agit de « penser ensemble » à partir des apports du formateur et des situations que vous rencontrez sur le terrain. N’hésitez pas à nous contacter pour trouver la formule la plus adaptée à vos besoins.

Retour à la liste des formations 


Nous contacter pour plus d'informations

Par téléphone : 07 81 777 202

Par mail : contact@synoos.fr